Les bonnes pratiques numériques pour la continuité pédagogique ...

(actualisé le ) par Patrick Séverac

C’est avec passion et dévouement que toute l’équipe du lycée a mis en place des solutions pour poursuivre le travail pendant cette période si particulière.

Avant de présenter les dispositifs en place, ce qui sera fait dans un prochain article, il est important de souligner quelques bonnes pratiques numériques au sein de l’éducation nationale.

Nous sommes bien conscients des difficultés rencontrées depuis le début de semaine et chaque professeur s’est tourné, dans l’urgence, vers des solutions de secours, ces solutions ne sont parfois pas académiques et il convient aujourd’hui de réfléchir à nos pratiques.

Dans plusieurs établissements, des utilisations de réseaux sociaux et de communication diverses ont été mises en place. On y trouve dans le désordre : Discord, Twitch, Whatsapp, Zoom, Google drive, Youtube ....

Discord : petite étude d’un exemple

Dans le cas de Discord, sans même parler de problèmes de configuration d’instances avec des risques importants d’intrusions de personnes extérieures, il est nécessaire de prendre quelques instants pour en lire les Conditions Générales d’Utilisation. Cette entreprise ne s’est jamais cachée de fournir un service gratuit, conditionné par une utilisation massive des données pour le profilage et la cession de ces données à des tiers.

Nous pouvons lire par exemple sur https://discordapp.com/privacy (Sans correction...) :

Les informations que nous recueillons peuvent inclure mais ne sont pas limitées au nom d'utilisateur, l'adresse e-mail et tout message, image, donnée voix sur IP en transit (uniquement pour permettre la distribution de communication), ou tout autre contenu envoyé via la fonction de discussion.
....
l'adresse IP, l'identifiant de l'appareil et vos activités au sein des Services. Nous pouvons enregistrer ces informations, et ces informations peuvent incluses dans des bases de données possédées et maintenues par des associés, des agents ou des fournisseurs de services. Les Services peuvent utiliser ces informations et les mettre en commun avec d'autres informations.....

Outre ces problèmes liés aux données personnelles et à la vie privée, plusieurs cas de harcèlement sur ces réseaux sociaux ont été constatés ces derniers jours avec l’ouverture massive de compte de jeunes élèves et étudiants.

Discord est donc un logiciel espion

Un second exemple : Zoom

Et si certains n’étaient pas encore convaincus… « L’application de visioconférence #Zoom pour iOS transmet automatiquement des données personnelles à Facebook, même si vous ne possédez pas de compte Facebook. » https://www.tomsguide.fr/zoom-atten....

Zoom est donc un logiciel espion

Nous déconseillons fortement aux professeurs d’inciter leurs élèves et leurs étudiants à utiliser ces plateformes avec eux.

Des solutions institutionnelles sont mises en place depuis dimanche au sein du lycée, ce sont celles qu’il faut privilégier pour communiquer et suivre les cours des professeurs.